Tout savoir sur le couchsurfing

L’hospitalité. Une qualité qu’on pourrait croire perdue mais, qui resurgit  grâce à la magie d’Internet. Partout dans l’univers, des maîtres de maison reçoivent des voyageurs pour quelques nuits, sur le canapé ou dans la chambre d’amis, pour le naturel bienfait de la rencontre et de la communication. Un clic-clac à Buenos Aires, un futon à Berlin, ça vous dit ? Bienvenue chez les couchsurfeurs !

 
couchsurfing

La naissance du réseau

Il s’agit d’un grand réseau social avec des millions de gens disposés à s’offrir les uns et les autres l’hospitalité pour une soirée ou plus. La démocratisation du transport aérien à changé notre façon de voir le voyage, le couchsurfing modifie aussi la donne.

Cela consiste à résider sans frais dans le monde entier au cours de son voyage et, surtout, donne l’occasion de rencontrer les résidents des régions parcourues, de partager pendant quelques moments leur quotidien et de jouir de leurs conseils. Le couchsurfing n’a pas de limites: le principal site de correspondance d’hospitalité, couchsurfing.com, compte à peu près 5 millions d’adhérents dans 250 pays !

Le premier site, Hospitality Club, a été créé par un jeune Allemand en 2000 et Couchsurfing.com a par un Américain, Casey Fenton. En 2000, ce routard s’en allait en Islande mais, ne souhaitait pas dormir en solitaire à hôtel. Il eut l’idée de faire parvenir un mail à 1 500 étudiants de Reykjavik en leur demandant s’ils pouvaient le recevoir pour quelques nuits. Il reçut des dizaines d’offres. L’expérience dépassa ses attentes.

De retour, il eut l’intention d’entreprendre le projet CouchSurfing. Plus tard, en 2004, le site se pointait enfin à l’horizon. La version 2.0 du site démarra en 2006, période marquée par l’extension  du projet. Fréquemment, des associations de couchsurfeurs se rassemblent pour perfectionner et enrichir le site. Depuis 2011, le site s’en muté en communauté à but commercial (et non plus une association à but non lucratif).

Comment ça marche ?

Partant de la même base qu’un réseau social genre Facebook, il faut adhérer à l’un des sites d’échange d’hospitalité pour pouvoir profiter du service. L’adhésion est généralement gratuite. Vous devez définir votre aptitude à recevoir des couchsurfeurs, si vous désirez seulement échanger avec des voyageurs autour d’un pot ou si vous n’êtes pas en mesure de recevoir à des moments donnés de l’année, ou pas du tout. Vous n’êtes donc pas forcé d’accueillir des voyageurs pour intégrer le réseau social, le couchsurfing n’est pas forcément mutuel.

One comment

  1. Cette histoire de couchsurfing, c’est une vraie bonne occasion de se faire de nouveaux amis. Il m’est arrivé de recevoir deux touristes portugais, qui ne comprenaient pas un mot de français, pourtant ce fut l’éclate totale, on es devenus pratiquement frères!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *